NOUS

Montage_nous2(5)Qui sommes-nous ? Elle, c’est Irina et lui, c’est Nicolas.

Comment tout a commencé ? Par un mariage. « Deux sourires » n’aurait pas vu le jour si le pote de Nicolas et l’amie d’Irina n’avaient pas décidé de se marier…
Oui, c’est bien ça : ces deux-là se sont rencontrés à un mariage, un mariage parfaitement ennuyeux.

Irina était assise à table, à côté d’un vieux monsieur qui parlait sans arrêt. Dans sa prime jeunesse, il avait fait un audacieux voyage en Union Soviétique ; maintenant, il voulait tout savoir sur la Russie d’aujourd’hui et sur ce qu’Irina pensait de Vladimir Poutine… Irina souriait poliment et priait le saint Qui Change Les Gens De Place Dans Les Repas De Mariage.
Mais le saint restait les bras croisés : personne ne se manifestait pour déplacer le vieux monsieur à l’autre bout de la salle.
Romancière, Irina se consolait un peu en se disant qu’elle tenait un personnage pour son futur roman : un monsieur bavard avec des poils au bout du nez (pourquoi ne les rasait-il pas ?) Irina aurait préféré s’esquiver dans une conversation avec son voisin de droite, un jeune homme à lunettes. Mais celui-ci était très occupé avec son téléphone. Il… jouait ! Il jouait sur son téléphone, dans un mariage ! Franchement…
Irina regretta de ne pas avoir pris un livre, un magazine avec elle… Finalement, ce type à lunettes, il avait raison : pas de groupe de musique, dans ce mariage ; pas de magicien ni d’acrobate. Pas un seul divertissement. Irina poussa un soupir et continua d’écouter Poils-au-Nez.

Nicolas détestait les mariages : tu te retrouves à coup sûr avec des gens que tu ne connais pas, et tu n’as rien à leur dire. À sa droite, une dame se posa majestueusement. Elle avait la cinquantaine. Au bout d’une demi-heure, Nicolas connaissait toute sa vie, ainsi que celle de ses deux fils (déjà « partis du nid »), de son ex-mari (le pire mari du monde), de sa sœur (la radine), de la copine du fils aîné (qui pourrait être un peu plus aimable)…
Nicolas aurait bien discuté avec la petite brune à sa gauche, mais elle s’absorbait dans une conversation avec le vieux monsieur poilu du nez. Alors, Nicolas ne trouva rien de mieux que de sortir son téléphone et de se mettre à jouer. De temps en temps, il avalait une bouchée du repas de fête.
Optimiste, il se disait qu’il caserait bien une des histoires de la Dame Pleurnicheuse dans une petite nouvelle. Car Nicolas était écrivain. En ce moment, il se consacrait à plein temps au métier de biographe. Raconter la vie des autres, des gens « ordinaires » qui, finalement, ne sont pas ordinaires du tout, il adorait cela !

« Vous pourriez être un peu plus poli », dit la dame à Nicolas, en jetant un regard brûlant sur son téléphone. Nicolas n’eut pas le temps de répondre. La mariée arriva en trombe et annonça : « Ils se sont trompés ! Mais quelle bande d’abrutis… Irina, ce n’est pas ta place ! »
Eh oui, Irina devait s’asseoir là où trônait la Dame Au Regard Brûlant, et vice-versa.

Quand le couvert fut déplacé, les deux invitées échangèrent sièges et politesses. Non sans amusement, Nicolas observa les deux bavards qui trouvaient leur bonheur. Après quoi, il se tourna vers la brunette. Elle souriait d’un air malin :
– Le saint Qui Change Les Gens De Place a pris son temps.
Nicolas haussa les épaules :
– Quand une femme se marie, même un saint a du mal à attirer son attention. Je m’appelle Nicolas.
– Moi, c’est Irina. Vous promettez de ne pas me parler de Poutine ?

C’est ainsi qu’est née l’idée d’une revue de mariage Mariage Magazine !

Si vous voulez que votre fête ait « du chien », adressez-vous à nos « 2 sourires ».
À propos, en russe on ne dit pas « avoir du chien » ; on dit… « avoir du raisin sec » !

Quelques mots sur Irina Aubert :

Journaliste, elle a longtemps travaillé dans la presse féminine et pour la télévision.
Elle est traductrice littéraire…
… et romancière. Mais ça, vous le savez déjà… si vous avez tout lu 🙂

Quelques mots sur Nicolas Kempf :

Rédacteur freelance, il a été éditeur pendant 10 ans et a conduit une centaine de projets de livre.
A titre privé, il écrit des nouvelles et des romans. Scénariste, il a publié 2 albums BD.

Fournisseur de bonne humeur !